page d'accueil Ethique Présentation Prestations Me consulter La boutique Me contacter  
 
 
ESPACE CLIENT - VOTRE COMPTE
> Mot de passe oublié ?
.
.
 
 
  Consultation - Magnétisme - Litho-Énergie - Tarot - Hypnose - Ce que vous devez savoir - Tarifs
cabinet

Définition

L'hypnose proprement dite est née dans l'histoire de la médecine il y a plus de deux siècles. Ce n'est qu'après sa découverte que les phénomènes spectaculaires d'apparence mystérieuse furent utilisés sur les scènes du music-hall.
Fort heureusement, les potentialités surprenantes de l'hypnose dans le champ de la guérison physique, psychique et psychosomatique réveillèrent l'intérêt des scientifiques dès 1930.
L'état hypnotique est un état modifié de conscience, une forme de concentration en partie consciente, réceptive et intégrée que chacun est capable d'atteindre de manière naturelle. Cet état de "conscience parallèle" permet au sujet, tout en étant en relation avec autrui, de s'impliquer dans une autre facette de sa propre expérience de vie.
On doit à Milton H. Erickson, psychiatre américain, d'avoir modernisé l'hypnose et d'en avoir développé les techniques, la rendant accessible à tout le monde et pour presque tous les problèmes psychosomatiques, psychologiques et même souvent psychiatriques.

Origine

Il a été découvert en 1972, la transcription d'une séance d'hypnose sur une stèle du règne de Ramsès II qui date de trois mille ans. L'hypnose était utilisée par les prêtres en égypte, ainsi qu'en Grèce antique. Ils l'utilisaient pour soigner mais aussi pour prédire l'avenir, pour améliorer la clairvoyance. En ce qui concerne les guérisons de cette médecine primitive, il est démontré que la suggestion (hypnotique) en a été le facteur le plus efficace.

L'histoire de l'hypnose moderne débute au dix huitième siècle. Mesmer, médecin viennois venu à Paris cherche à provoquer et à utiliser les états et des conduites autrefois interprétés comme surnaturels. Mesmer parle d'un état de "crise magnétique". Cette dernière est induite par l'administration d'un fluide par le magnétiseur.
A cette époque, la maladie était conçue comme un blocage du corps à la circulation du fluide. Le retour à la santé supposait la levée de ce ou de ces blocages. La crise et son agitation spectaculaire correspondait au moment clé où le fluide administré par le magnétiseur allait permettre de forcer ces blocages internes.
Le marquis de Puységur, disciple de Mesmer, va mettre en évidence la capacité de certains sujets magnétisés à agir et à communiquer pendant l'état magnétique.
Au dix neuvième siècle, à vingt neuf ans, Freud effectue un stage chez Charcot, un neurologue qui tente de démontrer que l'état hypnotique est un état hystérique, et découvre cette méthode. Il l'utilise ensuite dans ses recherches durant neuf années et pressent alors le concept d'inconscient.
Au vingtième siècle, aux Etats-Unis, le Dr Mitlon H. Erickson, psychiatre, comprend assez vite que si une grande proportion de la population n'est soi-disant pas hypnotisable, cela est dù à la pauvreté des techniques de communication utilisées. En effet, les techniques d'induction utilisées sont très directives et souvent autoritaires. Les suggestions (hypnotiques) adressées au sujet sont en quelque sorte des ordres auxquels il est logique qu'il ait envie de s'y opposer.
Il prouve ainsi, avec sa technique, que pratiquement tout le monde est hypnotisable.

Hypnose SAJECE

Je me suis dirigé vers l'hypnose SAJECE développée par Camille Griselin. Elle a remarqué que les messages sont d'autant plus acceptés et compris par l'inconscient lorsqu'il n'y a pas de directivité, de visualisation trop présente et d'anamnèse (faire revivre les souvenirs difficiles en retournant dans le passé).
L'inconscient est le "grand patron". Par exemple, vous ne vous souciez pas de savoir que vous devez respirer, laquelle de vos jambes doit aller en premier pour marcher etc. C'est lui qui gère ! L'objectif de l'hypnose est donc de déjouer le conscient qui protège notre jeu de rôle pour aller parler à l'inconscient qui protège notre vrai nous avec des histoires nommées métaphores.
Arrivant sous formes d'histoires, le conscient ne se méfie pas, il ne se rend pas compte que derrière un conte qui parle d'un animal ou d'un héros, se cache en fait un message pour l'inconscient. Alors tel un vigile à l'entrée d'une boite de nuit, il laisse passer l'histoire en lui ouvrant les portes.
Installé confortablement, en fermant les yeux, vous n'aurez alors qu'à simplement m'écouter vous raconter des histoires afin de permettre à votre inconscient d'opérer tous les changements nécessaires que vous souhaitez.

 
. .

.

. .

.

 
 
.  . Paiement Sécurisé   .  .  .    Mentions légales
.
 
  Copyright Jérémie Pierron - Tous droits réservés